Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 12:37
Ames sensibles, s'abstenir !

Tout le monde connait la célèbre photo de   Malcom W. Browne     montrant un bonze vietnamien s'immolant par le feu à Saigon devant un public de moines médusés  . Et bien ce moine bouddhiste s'appelait Thich Quang Duc, il avait 73 ans et le 11 juin 1963 il a décidé de mourir de façon spéctaculaire pour protester contre la politique antibouddhiste du gouvernement du sud Vietnam...


Un peu d'histoire... En 1963 le Vietnam est coupé en deux depuis le départ des français en 1954. ( voir :  Le Vietnam au quotidien 18 - Drapeaux  ) Au nord, c'est le Vietnam communiste de Ho Chi Minh et au sud un Vietnam proaméricain dirigé par Ngo Dinh Diem.
Ce dernier refuse d'organiser en 1956 des éléctions qui visent à réunifier le pays car il craint la victoire des communistes. Ceci marque le début de la guerre civile entre le Vietnam nord et le Vietnam sud...

Ngo Dinh Diem, catholique et seul maître du sud impose sa dictature et martyrise les bouddhistes (emprisonnements de moines, destructions de pagodes). Epuisé par cet acharnement, le vieux maître décide de se sacrifier pour hurler la douleur de sa religion...

Il arrive dans une vieille Austin avec ses compagnons, s'assied au milieu d'un grand carrefour de Saigon, deux moines l'aspergent d'essence et l'enflamment...
D'autres moines suivront son exemple... La photo de Browne se retrouve peu après sur le bureau de J.F. Kennedy qui décide alors de stopper ces horreurs... Quatre mois plus tard les services secrêts américains organisent un putch contre Ngo Dhinh Diem, le fusillent et placent un autre dictateur moins "rigide" mais toujours à leurs bottes à sa place...

Thich Quang Duc, le vieu moine, est vénéré par les bouddhistes car il a offert sa douleur et sa mort pour libérer les siens de la persecution.

Vous pouvez voir la voiture qui l'a ammené sur le lieu de son suicide au temple de la litterature à Huê où elle est considérée comme une relique...


La voiture est dans un petit temple ouvert et rappelle aux disciples et aux visiteurs le sacrifice du vieux Quang Duc...

Info supplémentaire : le suicide des bonzes par le feu est toujours d'actualité. En 2001, un moine s'est immolé à Danang, Vietnam, pour protester contre... La persécution de l'Eglise Bouddhique par le gouvernement vietnamien...Et en 2003 un bonze vietnamien s'est immolé en Caroline du Nord, USA,  pour récclamer la liberté de culte au Vietnam et le respect des droits de l'Homme pour tous les vietnamiens...

Et oui, le Vietnam est toujours une dictature... Et le desespoir des partisans vietnamiens des droits de l'Homme toujours aussi grand...

A+ pour plus de Vietnam !

Partager cet article

commentaires

jean-pierre espéret 25/01/2010


la voiture du bonze se trouve au temple de la dame céleste, sur le bord de la rivière des parfums, à un kilomètre du temple de la littérature, dans la banlieue de Hué. Il s'est suicidé pour
protester contre les persécutions que le régime de Lon Nol, farouchement occidental et chrétien, faisait subir aux bouddhistes.


jean-pierre espéret 26/01/2010


En effet, c'est bien Diem, Lon nol c'est son équivalent cambodgien! Pour le lieu je persiste : c'est au temple de la dame céleste, sur la gauche, dans les bâtiments commensaux. J'y étais la semaine
dernière et ne suis pas allé au temple de la littérature.


Sarom 09/03/2011



« Ce moine qui s’est brûlé vivant a Saigon en 1963 est directement relié a l’histoire Khmer (Cambodge). Je suis triste de voir que personne ne l’a compris. Il s’est sacrifier pour
qui et pourquoi ? Les enfants Khmer de la nouvelle génération ne connaissent pas son histoire et croient qu’il était vietnamien...


Lorsque la France a colonisé l’Indochine, le Vietnam était en train d’envahir le Kampuchea Krom (Cambodge du sud), les forces Khmer essayant de les repousser. En 1954 sous le
protectorat, la France a donné le Kampuchea Krom au Vietnam, donnant également le feu vert aux massacres des Khmers. En 1954 les autorités vietnamiennes ordonnent un rassemblement de tous les
Khmers pour leur parler des nouvelles lois et règles en vigueur, et enferment des milliers de Khmers pour les brûler vivants, dans les villes et villages. Ces mêmes autorités ferment les écoles
Khmers, brûlent les pagodes et détruisent le patrimoine historique Khmer. Elles changent les noms et l’identité de la population Khmer qui reste, population dépouillée et chassée de chez elle.
Les Vietnamiens adoptent une politique d’élimination totale : brûler tous les livres, détruire les vestiges, changer l’histoire. Ceux qui ont vécu à cette époque ont vu des cadavres flotter
dans les rivières, remplir les puits et les rizières. En ce temps là,  il y avait a peu près 5 000 000  d’habitants Khmer,
aujourd’hui combien en reste-il sur ce territoire?


Ce moine qui s’est brulé vivant en silence était Khmer. La douleur au fond de son coeur était plus forte que sa douleur physique. Presque la totalité du peuple khmer est mort en
silence. Ce moine voulait dénoncer le massacre. Au lieu d’être pourchassé et de mourir en silence, il choisi une mort visible. Lui et ses discipes se sont sacrifiés devant l’ambassade pour
demander de l’aide. Devant l’injustice, l’humiliation, la torture et sous un nom et une nationalité qui n’étaient pas les siens, son coeur n’a pas lâché prise.... Il continue de battre dans le
coeur chaque khmer qui a survécu et dans les coeurs de nos enfants et nos petits-enfants. Que l’on comprenne ou non, que l’on connaisse notre histoire et nos origines ou non, il y aura toujours
une douleur au fond de notre coeur à travers les générations. Chaque fois que le peuple khmer vie une injustice, se fait maltraiter ou tuer, notre coeur souffre. Le coeur de ce moine est le
symbole de tous les coeurs Kmers qui refusent de se laisser abattre.


De nos jours, les moines Khmer continuent leur bataille pour dénoncer les injustices qu’ils ont subies et subissent encore. De nos jours, il y a encore des moines et des gens khmers qui
se font emprisonner ou tuer sur la terre de leurs ancêtres, pour rien. Le Kampuchea Kom ou le delta du Mékong est le berceau du peuple Khmer qui vit la depuis plus de 20 000 ans. Aujourd’hui il
n’en reste aucun vestige visible.


Mon arriere grand-père, Sok Om a fuit Kampuchea Krom, il raconte a ses enfants et ses petits enfants comment les Khmers se sont fait massacrer. Il nous demande de ne pas oublier ces
moines et tous les héros khmers qui sont morts et continuent à mourir pour que les enfants Khmers puissent vivre un jour dans la paix ».



Sarom 09/03/2011



Sur ce site vous pouver vous procurer un livre qui parle des Kampuchea krom  http://kkjsd.blogspot.com/


Il est facile de trouver sur l'internet des renseignements, il suffit de tapper 


" Kampuchea krom ou khmer krom " sur google.


http://www.youtube.com/watch?v=p3Avr6nhvsg&feature=related


http://www.youtube.com/watch?v=LuNcyjqjhZk&feature=fvwrel


http://www.youtube.com/watch?v=OpO75dj4kao&feature=related



Sarom 09/03/2011



voici des site qui montre la situation des Khmer Krom aujourd'hui.


http://www.youtube.com/watch?v=jDT2rinrFNQ&feature=related


http://www.hrw.org/en/news/2009/01/21/vietnam-il-faut-cesser-les-exactions-contre-le-groupe-ethnique-khmer-dans-le-delta-d



Dans Quelle Optique ?

  • : le blOg qui fait Oï !
  • le blOg qui fait Oï !
  • : Voyageurs, Gamers, Legofans, cintrés de la soucoupe, BDphiles,mélomanes, amoureux fous de l'Asie et + et + et + Venez faire Oï ! avec moi !
  • Contact